Le vin pourrait-il protéger contre la maladie d Alzheimer ?

Le quotidien souligne que « la brochure de l’Institut national du cancer (Inca) indiquait il y a quelques mois que la consommation quotidienne d’un seul verre de vin augmentait un peu le risque de cancer, une nouvelle étude insiste sur le fait que cette même consommation modérée réduit la probabilité d’être victime de la maladie d’Alzheimer ».

Cette publication présentée lors d’un congrès d’experts à Vienne, en Autriche, consacré à ­cette maladie neurodégénérative «s’appuie sur une enquête menée auprès de 3 079 sujets âgés de 75 ans et plus.»

Kaycee Sink, l’un des auteurs de l’étude, effectuée par l’université américaine Wake Forest de Winston-Salem en Caroline du Nord, explique que «ces personnes ont été observées pendant six ans et ont été priées de noter précisément leur consommation d’alcool. Puis elles ont été réparties en quatre catégories : nul alcool, entre un et sept verres d’alcool par semaine, huit à quatorze verres et plus de quatorze verres consommés sur la même période.»

«Après examen des patients tous les six mois, il est apparu que parmi les personnes qui se limitaient à un ou deux verres d’alcool, surtout du vin, par jour, le risque d’être atteint de la maladie d’Alzheimer était réduit de 37 %.»
En revanche, le Figaro relève que «parmi les personnes présentant déjà des troubles mineurs de la mémoire et qui ont consommé plus de 14 verres par semaine, le risque d’Alzheimer était jusqu’à deux fois plus élevé que parmi les personnes s’abstenant de boire quelque alcool que ce soit.»

Source: Le Figaro du 05/08/2009