Recommandation pratique pour l’utilisation du curcuma en prévention et accompagnement du cancer.

Par le Dr Jean Loup Mouysset
Oncologue médical Aix en Provence
Président fondateur de l’association Ressource
Soutien des personnes atteintes de cancer et leur entourage
www.association-ressource.org

Extrait : Le Curcuma longa, racine jaune de la famille du gingembre, très utilisé et en grosse quantité en Inde, sert traditionnellement à la préparation de mets à base de curry, où il se trouve traditionnellement associé au poivre notamment. La curcumine (une des molécules du curcuma la plus active biologiquement) est une substance aux propriétés antioxydantes, anti-carcinogènes (protection anti-pollution), anti inflammatoires et anticancéreuses.

Dans les pratiques médicales asiatiques et indiennes son utilisation est
conseillée dans les cas suivants :
• Arthrite rhumatoïde, inflammations articulaires et troubles auto immunitaires.
• Prévention des inflammations cardio vasculaires et en cas de prédisposition aux thromboses.
• Prévention de cancers du colon, du système digestif et autres cancers en cours d’études.
• Troubles gastro intestinaux (Crohn, colites, dyspepsie,…).
• Sclérose en Plaques (S.E.P).
• Démence, Prévention d’Alzheimer.
• Réductions des inflammations et lésions de la peau et au cours des radiothérapies.
• Réductions des inflammations du poumon, Asthme.
• Régénération des cellules hépatiques (alcool, polluants hépatiques, etc).
• Obésité pour son effet catabolique sur les graisses et sur le cholestérol.
• Lutte contre les infections virales et les inflammations générales.